Volkmar Denner, le Président de Bosch : « La voiture telle que nous la connaissons relèvera bientôt du passé »

Volkmar Denner, le Président de Bosch : « La voiture telle que nous la connaissons relèvera bientôt du passé »

Dans quelques années, la mobilité connectée sera sans fil

Lundi 19 décembre 2016

  • ​Transition vers des services de mobilité : le marché devrait progresser de 25 % par an
  • Vous réservez aujourd’hui une nuit d’hôtel sur internet. Demain, vous organiserez votre mobilité en ligne.
  • Volkmar Denner : « Bosch est d’ores et déjà présent dans tous les secteurs clés de l’Internet des Objets et sera l’un des moteurs de ce changement ».
Voici à quoi ressemblera un voyage d’affaires à Londres dans un avenir pas très lointain. Alors que la sortie vers l’aéroport est déjà en vue, le facteur sonne à la porte de la maison. Ce n’est pas un problème si l’on dispose à la fois d’une voiture et d’une maison intelligentes. Après un bref chat vidéo avec le facteur, il suffit d’activer une commande sur l’écran tactile pour lui ouvrir la porte. Prochain arrêt : le parc de stationnement de l’aéroport. Tandis que le voyageur passe le contrôle de sécurité, le véhicule se charge de trouver une place de stationnement libre en mode entièrement automatisé. Après l’atterrissage dans la capitale britannique, le voyageur est informé par son smartphone que toutes les voies d’accès sont embouteillées et se voit proposer une solution alternative au taxi : prendre le train jusqu’à Regent’s Park, où une voiture électrique est déjà réservée pour le reste du trajet.

Cette vision d’un voyage d’affaires à l’ère de la mobilité connectée a été présentée par Volkmar Denner, Président du Directoire de Robert Bosch GmbH, lors du congrès organisé par Automobilwoche à Berlin. Le patron de Bosch y a abordé le thème de la tendance aux services de mobilité qui se fait jour dans toute l’industrie. Pour la période comprise entre 2017 et 2022, le marché mondial de la mobilité connectée devrait progresser de près de 25 % par an. D’ici quelques années, les voitures deviendront un élément actif de l’internet des objets (IoT) et pourront communiquer avec d’autres moyens de transport connectés, et même avec la maison intelligente. « La voiture telle que nous la connaissons relèvera bientôt du passé », a déclaré Volkmar Denner. « Vous réservez aujourd’hui une nuit d’hôtel sur internet. Demain, vous organiserez votre mobilité en ligne. » Il faut pour cela que les véhicules particuliers progressent de concert avec les moyens de transport publics et même avec l’ensemble de l’infrastructure urbaine. « Dans quelques années, la mobilité sera connectée sans fil », a expliqué Volkmar Denner. Si l’accent est mis aujourd’hui sur le véhicule particulier, les gens penseront dans les prochaines années en termes de moyen le plus confortable d’arriver à destination. Et Volkmar Denner a présenté les 3 étapes de développement nécessaires pour y parvenir.

 

Premièrement : l’interconnexion démarre au volant
Rares sont d’ores et déjà les voitures neuves qui en Allemagne ne disposent pas d’une connexion internet. Les données de circulation en temps réel, le service d’appel d’urgence eCall et la musique en streaming nécessitent tous une connexion internet. Bosch assure l’interconnexion de la conduite de deux manières différentes : d’une part via l’intégration du smartphone, de manière à pouvoir utiliser des applications à bord du véhicule en toute sécurité. Et d’autre part en installant des boîtiers de communication. A bord des voitures connectées, les automobilistes peuvent utiliser les systèmes d’info-loisirs intégrés pour diffuser en continu des données en temps réel et des contenus récréatifs.

Mais grâce à la connexion à internet, la voiture du futur pourra faire beaucoup plus que diffuser de la musique en streaming. Elle deviendra l’assistant personnel du conducteur. Avec la progression de l’automatisation, le conducteur se transformera en passager à chaque fois qu’il le voudra. « La voiture deviendra le 3ème espace de vie après la maison et le bureau », a expliqué Volkmar Denner.

Deuxièmement : la mobilité sera connectée sans fil bien au-delà de la voiture.
Mais l’interconnexion va bien au-delà du capot du moteur. Elle gagne également du terrain dans les moyens de transport publics et les services de car sharing. Au travers de son projet Stuttgart Services, Bosch montre déjà un aperçu des transports du futur. Grâce à une solution logicielle, l’entreprise de technologies et de services interconnecte différents moyens de transport. Le car et bike sharing, les trains et les bus peuvent ainsi être utilisés avec une seule et unique carte à puce, qui peut également servir de carte d’entrée à la piscine ou la bibliothèque.

« Nos solutions de mobilité sont bien plus que des techniques automobiles », a précisé Volkmar Denner. Et les assistants de mobilité connectés sans fil recèlent encore du potentiel. Dans le cadre du projet moveBW portant sur la région de Stuttgart, Bosch réalisera par exemple à l’avenir un assistant de mobilité offrant aux automobilistes un guidage intermodal incluant l’utilisation de vélos, trains et bus. Le must de ce projet : il suffit d’une application pour planifier, réserver et payer en tout confort le voyage faisant appel à différents moyens de transport.

Troisièmement : l’Internet des Objets associe la mobilité, la maison intelligente et la ville intelligente
Mais pour Volkmar Denner, l’interconnexion va bien au-delà du simple déplacement entre un point A et un point B. « Nous repensons la mobilité, mais en reliant également les espaces de vie des gens », a-t-il expliqué. La connexion de la voiture à la maison intelligente, et même à la ville intelligente via le coud procurera des avantages supplémentaires à chaque individu. « Bosch veille à ce que la mobilité et les services intelligents fusionnent parfaitement. Nous proposons aux voyageurs la meilleure solution pour parvenir à destination, mais avec l’interconnexion nous leur faisons aussi gagner du temps », a souligné Volkmar Denner. L’exemple de la livraison d’un colis en constitue une belle illustration. Avant de partir en voyage, il ne sera plus nécessaire à l’avenir d’attendre le passage du livreur. Par chat vidéo avec le livreur, il sera possible à l’avenir de réceptionner un colis depuis le train ou la voiture, grâce à une connexion avec la maison intelligente.

Pour Bosch, l’Internet des Objets est donc une tendance qui va bien au-delà du secteur d’activité des Solutions pour la mobilité. Bosch est l’une des rares entreprises à proposer l’Internet des Objets sous la forme d’une offre groupée incluant des capteurs, des logiciels, des services et son propre cloud IoT. « Bosch est d’ores et déjà présent dans tous les secteurs clés de l’Internet des Objets et sera l’un des moteurs de ce changement », a conclu Volkmar Denner.

 

---

 

Mobility Solutions constitue le secteur d'activités le plus important du Groupe Bosch. En 2015, le chiffre d'affaires de ce secteur s’est élevé à 41,7 milliards d'euros, soit 59 % du chiffre d'affaires global Mobility Solutions est actif dans les domaines suivants : technique d’injection pour moteurs à combustion, périphériques pour la chaîne cinématique, concepts de transmission de substitution, technique de sécurité active et passive, systèmes d’assistance et de confort, information et communication automobile, ainsi que prestations de service et techniques pour la rechange. Des innovations automobiles majeures telles que la gestion électronique du moteur, le système électronique de stabilité ESP® ou encore la technologie diesel Common Rail sont signées Bosch.

Le Groupe Bosch est un important fournisseur mondial de technologies et de services. La compagnie emploie environ 375 000 collaborateurs dans le monde (statut au 31 décembre 2015) et a réalisé un chiffre d’affaires de 70,6 milliards d’euros en 2015. Ses activités sont divisées en quatre secteurs : Mobility Solutions, Industrial Technology, Consumer Goods, and Energy and Building Technology. Le Groupe Bosch comprend la société Robert Bosch GmbH ainsi qu’environ 440 filiales et sociétés régionales réparties dans près de 60 pays. En incluant les partenaires commerciaux, le Groupe Bosch est alors présent dans près de 150 pays. Ce réseau international de développement, de fabrication et de distribution constitue l’élément clé de la poursuite de la croissance du Groupe. Bosch emploie 55 800 collaborateurs en recherche et développement répartis dans près de 118 sites à travers le monde. Son objectif stratégique s’articule autour des solutions pour la vie interconnectée. Avec ses produits et services à la fois innovants et enthousiasmants, le Groupe Bosch entend améliorer la qualité de la vie en proposant dans le monde entier des Technologies pour la vie.

Pour de plus amples renseignements, veuillez consulter les sites www.bosch.com, www.bosch.be et www.bosch-presse.com, http ://twitter.com/BoschPresse.