Les entreprises belges préfèrent conserver leurs serveurs ‘sur site’

Les entreprises belges préfèrent conserver leurs serveurs ‘sur site’

Lundi 7 mai 2018

  • Cloud-hosting : l’engouement est passé
  • Il y a nettement plus de serveurs ‘sur site’ en Belgique qu’aux Pays-Bas
Le nombre de serveurs sur site diminue et la popularité de l’hébergement en cloud (cloud-hosting) ne cesse de croître. Mais les entreprises belges tiennent à garder leurs serveurs en local. C’est ce qui ressort d’une étude de marché réalisée par le spécialiste du database marketing Computer Profile auprès de plus de 2.700 entreprises belges de plus de 50 personnes. 

Le nombre d’entreprises belges qui possèdent des serveurs (mainframe, midrange et serveurs X86) sur site est en diminution. En 2010, 97,5% des sociétés interrogées avaient leurs serveurs sur site. En 2018, ce pourcentage est tombé à 83,9%. Par rapport à nos voisins du nord, cette baisse est minime car aux Pays-Bas, le nombre de serveurs locaux est passé de 97,3% en 2010 à 57,6% en 2018. Si l’on examine la situation par secteur, c’est l’enseignement qui arrive en tête avec 89,8% de serveurs locaux. C’est dans le secteur financier (77,1%) et des TIC (77,2%) qu’on compte le moins de serveurs sur site.

Il semble par ailleurs que l’engouement pour le cloud-hosting s’estompe peu à peu. Il y a huit ans à peine, le cloud-hosting était un phénomène inconnu. En 2018, le taux de pénétration des serveurs en cloud privé et public atteint 9% en moyenne, toutes organisations et tous secteurs confondus. Les analyses par secteur révèlent cependant des exceptions : ainsi en un an à peine, le nombre de serveurs en cloud dans l’ICT, les télécoms et les services aux collectivités est passé de 3,8% à 20,0%; la hausse est spectaculaire également dans le secteur de la vente en gros et de la vente au détail (de 2,9% à 10,9%). Enfin, dans le secteur financier et les services professionnels, le pourcentage a grimpé de 3,2% à 10,6%.

High-end

En Belgique, l’utilisation de serveurs high end (mainframes et serveurs midrange) est en baisse. Seuls 18% des sites d’entreprise utilisent des serveurs high end, en local ou dans un centre de données installé dans un autre endroit. En 2010, le taux de pénétration était encore de 33,4%. Ici aussi, on constate une grande différence avec les Pays-Bas, où seuls 9% de sites d’entreprise comparables utilisent encore un système high end. La plupart des serveurs high end utilisés sont de la marque IBM, avec une base installée de 80,7%, suivie par Oracle avec 10,5%.

Serveurs X86

L’emploi de serveurs X86 sur site continue de diminuer mais ici aussi, la baisse est moins accentuée qu’aux Pays-Bas. En 2010, 96% des entreprises belges et 96% des entreprises néerlandaises utilisaient des serveurs X86 sur site. En 2018, ces pourcentages sont passés à 82% pour les entreprises belges et 57% à peine pour les entreprises néerlandaises.

“D’une façon générale, le nombre de serveurs sur site dans les entreprises est en baisse”, constate Erik van Gurp, Business Analyst chez Computer Profile: “Plusieurs évolutions expliquent ce changement. Il y a clairement une tendance à privilégier le cloud, où de plus en plus d’entreprises utilisent des serveurs selon une formule IaaS auprès d’acteurs comme Microsoft et Amazon. Par ailleurs, de plus en plus de sociétés confient la gestion de leurs serveurs à des partenaires spécialisés. Enfin, une troisième tendance, mais moins prononcée en Belgique, consiste à consolider les serveurs au sein d’une organisation.”

Si l’on examine la base installée dans les entreprises belges, on n’observe que peu de changements au fil des ans. HPE reste le principal fournisseur, suivi de Dell EMC (22,8%) et de Fujitsu (8,2%). Avec la vente de sa division desktop/laptop à Lenovo, IBM s’est finalement retiré du marché X86. Les chiffres montrent cependant que la part de Lenovo/IBM se réduit peu à peu et que Lenovo n’occupe plus une position aussi solide qu’avant.

C’est dans les PME que le taux de pénétration des serveurs X86 est le plus haut (93,1%) et dans les entreprises nationales qu’il est le plus bas (70,9%). HPE détient la plus grande part des serveurs sur site dans les multinationales (72,3%), alors que dans le secteur public, sa part n’atteint que 46,6%.

-------

À propos de Computer Profile 

Computer Profile est une organisation indépendante de services marketing, et le partenaire stratégique pour les sociétés en informatique et télécommunications depuis plus de 25 ans. L’organisation offre des analyses de marché profondes, et des perspectives à jour sur l’inventaire informatique, les projets et les contacts décisionnaires pour les 30.000 entreprises et institutions publiques les plus importantes en Benelux. Avec ces données, les clients peuvent identifier et adresser leur marché cible de façon vite et efficace. En plus, une équipe de développeurs de business spécialisés, peut qualifier des opportunités pertinentes par des activités de création de demande entrants et sortants.

Installé à Zaventem (B) et Breda (NL), Computer Profile est à l’origine du European Market Intelligence Group (EMIG), et offre à ce titre le même standard en qualité et exécution partout en Europe. En savoir plus ? Rendez-vous sur www.computerprofile.com et www.emi-group.com, ou suivez Computer Profile sur Twitter et LinkedIn.

 

Mainframe and midrange server use
X86 servers: on premise vs  cloud/hosted
X86 servers: installed base - market segment
X86 servers: development installed base
X86 servers: on premise use
Ilse Derijck Communication consultant at Outsource Communications
Jurgen Verheijen Marketing & Communication Manager at Computer Profile