Capgemini : forte dynamique de croissance au 1er semestre 2018

Capgemini : forte dynamique de croissance au 1er semestre 2018

Vendredi 27 juillet 2018

  • Chiffre d’affaires de 6 467 millions d’euros 
  • Croissance de 8,0% à taux de change constants sur le semestre et 8,7 % sur le 2ème trimestre
  • Environ 45% de l’activité dans le Digital et le Cloud
  • Taux de marge opérationnelle* en progression de 0,2 point pour atteindre 10,9% 
  • Free cash-flow organique* de 11 millions d’euros
  • Objectif 2018 de croissance relevé et objectifs de marge opérationnelle et de free cash-flow organique confirmés
Diegem – Réuni à Paris ce jour sous la présidence de Paul Hermelin, le Conseil d’Administration de Capgemini SE a examiné et arrêté les comptes[1]du groupe Capgemini pour le 1er semestre 2018. 

Pour Paul Hermelin, Président-directeur général du groupe Capgemini : « Notre performance sur le premier semestre est marquée par une croissance à taux de change constants très dynamique (+8%) et une nouvelle progression de notre taux de marge opérationnelle (+20 points de base) qui nous rapprochent encore davantage des ambitions de moyen terme que nous avions formulées. Les tendances géographiques et sectorielles observées au premier trimestre se sont confirmées, notamment un dynamisme de la demande tant en Amérique du Nord qu’en Europe, et plus particulièrement dans les biens de consommation et la distribution, l’industrie et les services financiers.

Concentrant désormais 45% de notre chiffre d’affaires, notre portefeuille Digital et Cloud est au cœur de notre offre de services et répond avec succès à la demande des grandes entreprises. Nous continuons par ailleurs d’investir dans l’innovation sur l’ensemble de notre portefeuille de services, et plus particulièrement l’intelligence artificielle.

Notre capacité à gérer des projets complexes, faisant appel à l’ensemble de nos compétences, est reconnue par les clients les plus exigeants et se reflète dans la qualité de nos prises de commandes.

Forts de ces résultats, nous relevons notre objectif de croissance pour l’année et confirmons ceux de marge opérationnelle et de free cash-flow organique. »

Le Groupe a réalisé au 1ersemestre 2018 un chiffre d'affaires de 6 467 millions d'euros, en progression de 3,0% par rapport à celui publié pour le 1ersemestre 2017 et de 8,0% à taux de change constants*.  La croissance organiquedu Groupe, c’est-à-dire hors impact des devises et des variations de périmètre, s’établit à 6,4%. 

Au 2ème trimestre, la croissance du Groupe atteint 8,7% à taux de change constants et 6,7% en organique. 

Ce dynamisme continue d’être soutenu par la croissance des activités Digital & Cloud, en hausse de plus de 20% à taux de change constants sur le semestre. Elles représentent désormais environ 45% du chiffre d’affaires du Groupe.

Les prises de commandes enregistrées sur le semestre s’élèvent à 6 640 millions d’euros, en hausse de 11% à taux de change constants par rapport à la même période de 2017.

La marge opérationnelleatteint 707 millions d’euros, en progression de 5% par rapport à 2017. Elle représente 10,9% du chiffre d’affaires, en augmentation de 20 points de base sur un an principalement du fait de l’amélioration de la profitabilité en Europe continentale.

Les autres produits et charges opérationnels s’établissent à 186 millions d’euros, contre 134 millions d’euros sur la même période de 2017, reflétant la saisonnalité de certaines charges (coûts de restructuration et d’acquisition) et la comptabilisation d’autres coûts non récurrents sur la première partie de cette année. 

Le résultat d’exploitation s’établit ainsi à 521 millions d'euros et 8,0% du chiffre d’affaires. La baisse de 3% sur un an reflète notamment l’impact de 5 points sur le chiffre d’affaires lié à l’évolution des devis

Le résultat financier représente une charge de 39 millions d’euros, en augmentation de 11 millions d’euros par rapport au 1ersemestre 2017 du fait de l’impact des opérations de couverture de change.

La charge d’impôt s’élève à 169 millions d’euros et prend en compte une charge d’impôt de 18 millions d’euros liée à l’impact transitoire de la réforme fiscale aux Etats-Unis [2]. Avant la prise en compte de cette charge le taux effectif d’impôt s’établit comme annoncé en hausse, à 31,4% contre 27,4% en 2017. 

Le résultat net part du Groupe atteint ainsi 314 millions d’euros pour le 1er semestre à comparer aux 375 millions d’euros enregistrés l’année précédente. Le bénéfice par action (non dilué) est de 1,88 euro et le résultat normalisé par actionest de 2,64 euros et 2,75 euros avant reconnaissance de la charge transitoire d’impôt.

La génération de free cash-flow organiquesur la première moitié de l’année 2018 est de 11 millions d'euros, en baisse par rapport aux 64 millions d’euros générés sur la même période de l’année précédente. Cette variation est notamment imputable aux impacts du dénouement anticipé de couvertures de change ayant contribué pour 24 millions d’euros en 2017 et aux décaissements pour impôts plus importants en 2018 pour 23 millions d’euros. 

Le retour aux actionnaires s’élève à 484 millions d’euros sur la période via le versement de 284 millions d’euros de dividendes et le rachat d’actions Capgemini SE sur le marché pour un montant de 200 millions d’euros. Par ailleurs, les acquisitions ciblées effectuées sur la période ont entrainé un décaissement net de 409 millions d’euros.

PERSPECTIVES 

Pour l’année 2018, le Groupe 

  • relève son objectif de croissance et vise désormais une progression du chiffre d’affaires à taux de change constants légèrement supérieure à 7,0% (contre une croissance « comprise entre 6% et 7% » auparavant), et
  • confirme ses objectifs d’amélioration de la profitabilité avec une marge opérationnelle comprise entre 12,0% et 12,2% et d’atteinte d’un free cash-flow organique supérieur à 1 milliard d’euros.

Par ailleurs, avec le léger renforcement du dollar américain par rapport à l’euro au cours du deuxième trimestre, l’impact de l’évolution des taux de change sur la croissance du chiffre d’affaires de l’année est désormais attendu négatif de l’ordre de 3 points (contre un impact négatif de l’ordre de 3,5 points anticipé précédemment).

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR RÉGION

La région Amérique du Nord (31% du chiffre d’affaires du Groupe) a été la plus dynamique du Groupe au 1er semestre 2018 avec une progression du chiffre d’affaires de 17,2% à taux de change constants. Cette croissance a été principalement soutenue par le secteur de la Distribution, suivi des Services financiers et du Secteur public. La région Amérique du Nord a également été la première bénéficiaire des récentes acquisitions effectuées dans le Digital. Le taux de marge opérationnelle s’établit à 13,2%, en légère baisse par rapport à la même période de 2017 (13,4%), mais avec des indicateurs opérationnels qui évoluent désormais favorablement. 

La région Royaume-Uni & Irlande (12% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistre un recul de son chiffre d’affaires de 5,5% à taux de change constants avec une baisse dans le secteur public conforme aux anticipations du Groupe. Le secteur privé, qui représente deux tiers de l’activité de la région, est quant à lui stable. Comme attendu le taux de marge opérationnelle s’affiche en baisse, à 12,2% contre 16,0% un an plus tôt.

La croissance du chiffre d’affaires en France (22% du chiffre d’affaires du Groupe) est portée par les Services applicatifs et s’établit à 6,1%. L’activité a été particulièrement soutenue dans les Services financiers, les Biens de consommation et l’Energie. La marge opérationnelle progresse de 120 points de base sur un an à 8,4% du chiffre d’affaires.

La région Reste de l’Europe (28% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistre une croissance de 7,9% à taux de change constants, avec un rythme dépassant les 10% en Allemagne et en Scandinavie. Sur le plan sectoriel, l’activité a été tirée en premier lieu par les Services financiers, suivi des secteurs de la Distribution, de l’Industrie et de l’Energie.  Le taux de marge opérationnelle est en hausse de 70 points de base pour atteindre 12,0% sur le semestre.

La région Asie-Pacifique et Amérique Latine (7% du chiffre d’affaires du Groupe) réalise un chiffre d’affaires en progression de 3,4% à taux de change constants. En Asie-Pacifique, qui représente environ les trois quarts de l’activité de la région, la croissance est tirée par les secteurs des Biens de consommation, des Services financiers et du Secteur public. La région Amérique Latine a été globalement stable sur la période avec un environnement économique qui reste peu porteur au Brésil mais une activité soutenue au Mexique. Avec le retour à la profitabilité des activités en Amérique Latine, le taux de marge opérationnelle de l’ensemble de la région progresse rapidement et atteint 11,7% contre 6,2% au 1ersemestre 2017.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ PAR MÉTIER 

Le Conseil (6% du chiffre d’affaires du Groupe), renforcé par les récentes acquisitions, voit son chiffre d’affaires augmenter de 31,5% à taux de change constants avec une forte croissance en Amérique du Nord et dans la région Reste de l’Europe. L’activité liée aux besoins de transformation digitale a été particulièrement soutenue dans les secteurs des Biens de consommation, des Services financiers et celui de l’Industrie. La marge opérationnelle de cette activité s’établit à 12,1% du chiffre d’affaires, en progression de 150 points de base sur un an.

Les Services de technologie et d’ingénierie (15% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistrent une hausse de 5,1% de leur activité. Toutes les régions du Groupe contribuent à ce résultat, l’Amérique du Nord étant le plus gros contributeur à cette croissance. La marge opérationnelle atteint au 1ersemestre 11,8% contre 12,4% un an plus tôt.

Les Services applicatifs (63% du chiffre d’affaires du Groupe), portés par la demande liée aux nouveaux besoins dans le Digital et le Cloud, affichent une augmentation du chiffre d’affaires de 10,5% à taux de change constants. L’Amérique du Nord, la France et la région Reste de l’Europe ont été les plus dynamiques au 1ersemestre. La marge opérationnelle est en hausse de 70 points de base à 12,7%.

Les Autres services d’infogérance (16% du chiffre d’affaires du Groupe) enregistrent une baisse de 4,4% du chiffre d’affaires. Cette évolution est notamment alimentée par la contraction dans le Secteur public au Royaume‑Uni qui est en partie compensée par la forte croissance des services d’intégration et d’orchestration pour le Cloud. La marge opérationnelle ressort à 6,9%, contre 8,1% au 1ersemestre 2017.

ÉVOLUTION DE L’ACTIVITÉ AU 2ÈME TRIMESTRE

La dynamique de croissance s’est poursuivie au deuxième trimestre avec un chiffre d’affaires de 3 314 millions d’euros, en hausse de 8,7% à taux de change constants et 6,7% hors effets de change et de périmètre. 

Les taux de croissance par région sont globalement dans la lignée de ceux du 1er trimestre. La région Amérique du Nord a enregistré la plus forte hausse (19,4%). En Europe, la France a vu sa croissance se renforcer légèrement (6,7%), la région Reste de l’Europe est restée dynamique (7,5%) tandis que la région Royaume-Uni & Irlande a enregistré comme prévu une contraction de son activité (-6,3%). Enfin, conformément aux attentes, le chiffre d’affaires de la région Asie-Pacifique et Amérique Latine a enregistré une accélération (5,4%).

Les prises de commandes sont en augmentation de 8% à taux de change constants pour atteindre 3 446 millions d’euros.

ÉVOLUTION DES EFFECTIFS

Au 30 juin 2018, l’effectif total du Groupe s’établit à 205 600 personnes, soit une augmentation de 4,7% sur un an. Les effectifs offshore représentent près de 117 000 collaborateurs et 57% de l’effectif total. 

BILAN  

Au 30 juin 2018, le Groupe dispose d’une trésorerie de 1 750 millions d’euros. Compte tenu de la dette financière de 4 137 millions d’euros, des actifs de gestion de trésorerie et des instruments dérivés, l’endettement netdu Groupe à la fin du 1er semestre 2018 est de 2 192 millions d’euros, contre 1 209 millions d’euros fin 2017 et 1 929 millions d’euros au 30 juin 2017. 

Les opérations de rachat d’une partie de la dette obligataire à échéance 2020 et l’émission de nouvelles obligations à échéance 2024 et 2028 effectuées en avril 2018 ont allongé la maturité moyenne de la dette obligataire du Groupe sans impact significatif sur le montant annuel des intérêts qui seront à verser.

Par ailleurs, le 2 juillet 2018, le Groupe a procédé au remboursement à maturité d’une obligation de 500 millions d’euros émise en 2015. 

CONFÉRENCE TÉLÉPHONIQUE

Paul Hermelin, Président-directeur général, ainsi que Carole Ferrand, Directeur financier, et Rosemary Stark, Directeur des ventes, commenteront cette publication au cours d’une conférence téléphonique qui se déroulera en anglais ce jour à 18h30 heure de Paris (CET). Cette conférence téléphonique sera accessible par webcast, en direct et en rediffusion pendant un an, depuis ce lien.

L’ensemble des documents relatifs à cette publication sera mis en ligne sur le site Investisseurs de Capgemini à l’adresse https://www.capgemini.com/results.

CALENDRIER PRÉVISIONNEL

24 octobre 2018   Chiffre d’affaires du 3ème trimestre 2018
14 février 2019    Résultats de l’année 2018
25 avril 2019        Chiffre d’affaires du 1er trimestre 2019
23 mai 2019         Assemblée Générale 

AVERTISSEMENT

Le présent communiqué de presse est susceptible de contenir des informations prospectives. Ces informations peuvent comprendre des projections, des estimations, des hypothèses, des informations concernant des projets, des objectifs, des intentions et/ou des attentes portant sur des résultats financiers futurs, des évènements, des opérations, le développement de services et de produits futurs, ainsi que des informations relatives à des performances ou à des évènements futurs. Ces informations prospectives sont généralement reconnaissables à l’emploi des termes « s’attendre à », « anticiper », « penser que », « avoir l’intention de », « estimer », « prévoir », « projeter », « pourrait », « devrait » ou à l’emploi de la forme négative de ces termes et à d’autres expressions de même nature. La direction de Capgemini considère actuellement que ces informations prospectives traduisent des attentes raisonnables ; la société alerte cependant les investisseurs sur le fait que ces informations prospectives sont soumises à des risques et  incertitudes (y compris, notamment, les risques identifiés dans le Document de Référence de Capgemini, disponible sur le site internet de Capgemini), étant donné qu’elles ont trait à des évènements futurs et dépendent des circonstances futures dont la réalisation est incertaine et qui peuvent différer de ceux anticipés, souvent difficilement prévisibles et généralement en dehors du contrôle de Capgemini. Les résultats et les évènements réels sont susceptibles de différer significativement, de ceux qui sont exprimés, impliqués ou projetés dans les informations prospectives. Les informations prospectives ne donnent aucune garantie de réalisation d’évènements ou de résultats futurs et n’ont pas cette vocation. Capgemini ne prend aucun engagement de mettre à jour ou de réviser les informations prospectives sous réserve de ses obligations légales.

Le présent communiqué de presse ne constitue pas une offre d’instruments financiers au public et ne contient pas d’invitation ou d’incitation à investir dans des instruments financiers en France, aux États-Unis ou n’importe quel autre pays.

À PROPOS DE CAPGEMINI

Capgemini est un leader mondial du conseil, des services informatiques et de la transformation numérique. A la pointe de l’innovation, le Groupe aide ses clients à saisir l’ensemble des opportunités que présentent le cloud, le digital et les plateformes. Fort de 50 ans d’expérience et d’une grande expertise des différents secteurs d’activité, il accompagne les entreprises et organisations dans la réalisation de leurs ambitions, de la définition de leur stratégie à la mise en œuvre de leurs opérations. Pour Capgemini, ce sont les hommes et les femmes qui donnent toute sa valeur à la technologie. Résolument multiculturel, le Groupe compte 200 000 collaborateurs présents dans plus de 40 pays. Il a réalisé un chiffre d'affaires de 12,8 milliards d'euros en 2017.

Plus d’informations sur www.capgemini.com.People matter, results count.

 

----------

*Les termes et indicateurs alternatifs de performance marqués d’un (*) sont définis et/ou réconciliés en annexe de ce communiqué.

[1] L’examen limité de l’information financière semestrielle a été finalisé et le rapport des auditeurs est en cours d’émission.

[2] Dans ce communiqué, les comptes 2017 sont présentés retraités de l’impact de la norme IFRS 15 qui est applicable au 1erjanvier 2018. Voir en Annexe de communiqué pour plus d’informations.

[3] Impact, limité dans le temps, des mesures incluses dans la réforme fiscale aux Etats-Unis qui étaient encore en cours d’évaluation en février 2018, lors de l’annonce des résultats de l’année 2017.

Contactez-nous

Kris Poté

Vice President Marketing & Communications

Capgemini Belgium

Leen Van Parys

Senior Communication Consultant

Outsource Communications