Activar, nouvel acteur en RH, aide à réduire l’absentéisme belge

Activar, nouvel acteur en RH, aide à réduire l’absentéisme belge

Un taux d’absentéisme élevé et la loi relative à la réintégration créent de nouveaux besoins chez les entreprises belges

Mardi 26 juin 2018 — Anvers – La Belgique compte aujourd’hui plus de 400.000 malades de longue durée, un nombre plus élevé que jamais. Activar, nouvel acteur dans le domaine des ressources humaines et spécialiste en gestion d’absentéisme et en réintégration, souhaite y remédier. En tant que maillon essentiel entre les travailleurs et les employeurs, la nouvelle entreprise offre des solutions pratiques, visant à réduire l’absentéisme dans les entreprises belges. Diane De Winter, experte en RH avec plus de 25 ans d’expérience, dirige Activar et a entre-autres déjà pu convaincre Partena de la plus-value de l’entreprise.

L’absentéisme représente 2,6% de la totalité du coût salarial en Belgique et notre pays compte plus de malades de longue durée que jamais. Les entreprises sont en outre obligées de lancer un trajet de réintégration pour les malades de longue durée, entraînant par la même occasion une augmentation du nombre de licenciements pour raisons médicales. Activar souhaite apporter une réponse à cette problématique. L’entreprise aide des sociétés belges à réduire le taux d’absentéisme et à élaborer correctement un plan de réintégration et contribue à un retour aisé sur le lieu de travail.

Le maillon entre le travailleur et l’employeur

L’objectif d’Activar est de réduire l’absentéisme de manière durable, tant pour l’employeur que pour le travailleur, et d’assurer le lien entre les deux parties.

Pour ce qui est des employeurs, Activar prend en charge l’intégralité de la gestion d’absentéisme : dès le premier jour de sa maladie, le collaborateur absent est suivi de manière active et son retour sur le lieu de travail est stimulé et préparé. En cas d’absence de longue durée ou complexe, Activar facilite les entretiens entre le travailleur et l’employeur, propose des mesures visant un retour aussi aisé que possible et, le cas échéant, met en place un trajet de réintégration. Une communication précise est établie tout au long du trajet, de sorte que le/la responsable RH soit toujours au courant de la situation actuelle.

Les collaborateurs quant à eux peuvent raconter leur histoire à une tierce partie indépendante et sont activement soutenus en vue de pouvoir réintégrer le lieu de travail sans encombre et sans risque de rapide rechute. Des contacts réguliers constituent un élément essentiel de la relation entre Activar et le collaborateur malade.

En outre, les chiffres d’absentéisme du client sont scrupuleusement analysés. Si un modèle est constaté, Activar propose d’éventuelles solutions. En cas de plaintes fréquentes de mal de dos, par exemple, l’introduction de séances de l’école du dos sera proposée.

Un taux d’absentéisme élevé et une législation relative à la réintégration créent de nouveaux besoins

Diane De Winter se trouve à la tête de l’organisation. Elle a plus de 25 ans d’expérience dans le domaine des ressources humaines, notamment chez Blokker, Syntra et Speed-colli et reconnaît mieux que quiconque les besoins auxquels les entreprises et les responsables en RH doivent faire face à l’heure actuelle. « Depuis fin décembre 2016, les organisations sont obligées de prévoir un plan de réintégration pour les collaborateurs en absence de longue durée. En outre, de nombreuses autres modifications, propositions et idées ont surgi, visant à ce que les collaborateurs malades puissent plus rapidement réintégrer le lieu de travail. Pourtant, le nombre de malades de longue durée reste plus élevé que jamais. Je suis convaincue que nous devons revenir à la source pour combattre réellement l’absentéisme : opter pertinemment pour une approche constructive où le dialogue occupe une place centrale. Nous avons pu constater l’efficacité de cette approche chez nos premiers clients. Nous assistons les collaborateurs malades au cours de leur processus de guérison, facilitons leur retour sur le lieu de travail, réduisons le nombre de jours de maladie et prenons sur nous une partie du travail des entreprises. Etre au travail est tout compte fait la meilleure sécurité sociale possible. », dit-elle. La Mutualité Partena, la ville d’Audenarde et Bondec, le spécialiste en HVAC font entre autres déjà appel à Activar.

 

En savoir plus au sujet des activités d’Activar ? Rendez-vous sur www.activar.be

 

Amal Maataoui Outsource Communications